Projet de fin d’étude – session hiver 2022

Face à la montée de l’éco anxiété, on se sent désemparé. Comme incapable de trouver une solution pour sauver le monde qui court à sa perte et où les dirigeants sont comme Meryl Streep dans le film Déni Cosmique.

Laboratoire 3 – Retour à la nature AW23 – session automne 2021/hiver 2022

Laboratoire 2 – Retour à la nature SS23 – session automne 2021/hiver 2022

ETUDE DE CAS : Le sac – projet accessoire janvier 2021

 

 Coupé-dessiné – mini projet stylisme décembre 2020

A la suite du workshop coupé-cousu (ci-dessous) constituer trois looks de styles différents issue d’inspiration pour mettre en scène le model.

WORKSHOP coupé-cousu – projet stylisme et modélisme novembre 2020/janvier 2021 (sur deux jour)

Appréhender la matière : comprendre ces contraintes et s’en servir pour créer une pièce.

 

L’anomalie nous rend unique, nous différencie. Elle peut devenir notre force en envahissant l’espace connu. On cherche à représenter cette anomalie comme quelque chose de caché, qui se dévoile et progresse petit à petit. Puis, éclate au grand jour tel un virus ou un bug informatique, le bleu comme rappel du glitch. Le dysfonctionnement envahit et se propage dans l’espace formant un exosquelette. Une ambivalence est créée entre le «naturel» qui s’étend et «l’artificiel» des matières.

ANOMALIE – projet textile, stylisme et modélisme septembre/novembre 2020

Se sentir libre dans un monde où le regard porté sur la femme ne fait que la contenir dans une cage. Chaque partie de son corps est épiée, jugée, critiquée, sexualisée… renforçant son isolement. Ce regard négatif, posé sur les femmes, peut les pousser à se sentir enfermées dans un corps, devenant leur propre prison. Ces sentiments d’étouffement et de mal être laissent des traces indélébiles dans l’esprit. Des peurs, des angoisses naissent et pour s’en protéger elles se parent de vêtements moins révélateurs, adoptent des habitudes pour éviter tout conflits ou remarques pouvant les enfoncer encore plus dans les profondeurs.

BRODERIE TOUT TERRAIN – projet textile expérimental septembre/novembre 2020

UNOsolo – projet de stylisme et modélisme octobre/novembre 2020

En ces temps de pandémie mondiale, nous nous retrouvons confrontés à cette pensée anxiogène : nous sommes tous vulnérables face à la mort. Les masques sont à leur insu des ostensoirs de cette vulnérabilité, des mémentos moris en permanence sur nos visages.

L’être immaculé, insouciant et pur, ne se rend pas compte que la vie ne tient qu’à un fil. Pourtant la mort est là, prête à saisir ce qui lui reste de vivant. En lui accordant cette danse, il laisse arracher son âme dans le guet-apens que la veuve noir lui a tendue. L’ombre noire, essence de la mort, est un être vicieux qui se cache partout pour nous étreindre avec lui dans une dernière valse avant de nous éteindre.

La photo devient un tableau qui fixe pour l’éternité ce drame en train de se jouer, moment fugace et invisible du passage à trépas.

TOUS EN SCENE – projet photographie et mise en scène septembre 2020

TENDANCE – projet de tendance et stylisme avril 2020

Le but du projet est de créer un vêtement avec seulement de la récupération. Ainsi, pour ma part je suis partie d’un jean masculin noir et d’une pièce en cuir noire trouvé en friperie. L’alliance de ces deux matières permet de mettre en valeur les détails du vêtement et de créer du relief. Du pantalon, nous obtenons un top sans-manche.

UPCYCLING – projet de stylisme octobre/novembre 2020

Ce projet photo a pour but de dénoncer une partie de la société : L’homme est formaté pour vivre en société, ou en communauté et pour oeuvrer dans un but commun. Ce qui peut devenir toxique ou donner un sentiment d’enfermement, dans une conceptualisation de la vie et des buts parfois à l’opposé de ce que l’on est. Plus on possède de choses et plus on s’enferme : les biens matériels nous tiennent en ‘‘cage’’ pour les entretenir et les garder… 

ANIMAL URBAIN – projet photographie décembre 2019/janvier 2020

Email

margotpetit.mp@gmail.com

 

Phone

06 64 63 06 67